Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 05:56

 

 

Au détour d’un chemin, mon chat a rencontré une adorable petite chatte. Comme il est très affable et un peu dragueur, il l’a immédiatement abordée. De quoi peut-on parler quand on rencontre une inconnue au détour d’un chemin ?

-          -    D’où viens-tu, mignonne ?

-         -    J’arrive de Mexico

-          -    Mexico ! tous les poils de mon chat, l’un après l’autre, se hérissèrent.

-         -     Comment as-tu fait pour venir là ?

-         -     J’ai pris l’avion

-     On t’a laissé monter ?

-         Ils étaient assez occupé à contrôler les passagers

-         Et à Roissy ?

-         Ils étaient pressés de donner un masque à chacun. Je me suis éclipsée silencieusement sur la pointe de pattes comme je fais chaque fois que je veux sortir de la maison sans qu’on s’en aperçoive.

-         Mais c’est très grave ça. Tu risques l’expulsion

-         Tant que ce n’est pas une excommunication…

-         Quelle différence fais-tu ?

-         L’expulsion, c’est quand on te mets dehors d’un pays, l’excommunication, c’est quand on t’empêches d’entrer dans une église.

-         Écoutes-moi bien : si tu ne veux pas d’ennui en ce pays des libertés proclamées tu écoutes bien la radio et la télé officielles et tu fais exactement ce qu’on te dit.

-         Mais c’est de la dictature, ça.

-         Non c’est de la prévention démocratique.

-         Et que faut-il faire ?

-         D’abord tu te laves les pattes tout le temps

-         Mais c’est le signe d’une maladie mentale, ça.

-         Si tu le fais de toi-même, oui, mais pas si tu obéis aux ordres. La folie, c’est quand tu prends des initiatives qui ne plaisent pas au pouvoir.

-         Je n’aime pas l’eau.

-         Tu dois faire un effort. Nous sommes en Pandémie

-         C’est un nouveau pays, çà ?

-         Non, c’est un nouvel état. Ensuite, tu cures bien tes griffes l’une après l’autre.

-         Ah bon, j’avais peur qu’on me les coupe.

-         Ce serait dommage, tu as de belles petites griffes et je suis sûr que tu sais t’en servir. D’autre part, tu ne serres jamais la patte d’un monsieur que tu ne connais pas.

-        -     Et s’il me la tend ?

-        -     Tu ne la prends pas. C’est la dame qui doit tendre la patte la première - pour le baise- pattes.

-        -    Et si je le connais ?

-         -    Tu lui serres la patte et tu la laves aussitôt. Si tu veux éternuer, tu éternues dans un mouchoir en papier, tu le jettes et tu te laves la patte.

-        -    Encore ! Et si je suis  dans la rue, s’il n’y a pas d’eau ?

-         Tu fais pipi dessus, ça désinfecte.

-         J’aurai un masque, comme à Venise ?

-         Un masque sur la bouche, pas sur les yeux.

-         Je peux embrasser mes amis tout de même ?

-         Ça n’a rien à voir. Tu n’as pas embrassé de vieux cochon au moins ?

-         Euh ! je ne sais pas trop… peut-être que si...

 Et contre ce gaspillage d'eau officiellement conseillé mon chat s'est prémuni.
Photographies d'Antine, Régine Rosenthal, Hélène Durand

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Ce chat a beaucoup d'humour et de bon sens.
Je te souhaite un bon week-end.
Bisous.
Répondre
A
J'aime beaucoup ce chat frondeur, un tantinet insolent... Il a voix au chapitre même quand on ne lui demande pas son avis...
Un peu anar le chat... Il n'en est que plus sympathique...
Amitiés
Répondre
B
En venant de chez Quichottine, je découvre une jolie plume de chat.Bravo. A+
Répondre
B
En venant de chez Quichottine, je découvre une jolie plume de chat.Bravo. A+
Répondre
M
Bonsoir, je voyage sur la blogosphère et là je viens de passer un agréable moment en compagnie d'un chat qui sait bien s'exprimer. Au combien la leçon est gentillement posé, et oui il faut bien se laver les paluches et en cas de virus euh H1... Je ne sais plus ... Bravo pour ce partage bien écrit.
A bientôt
Répondre